La Russie ne tolérera pas de nouvelles attaques israéliennes contre Damas

TEHERAN (FNA) – Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, alors qu’il était à Shanghai, reçut une forte admonestation de la part du président russe Vladimir Poutine, un avertissement que la Russie ne tolérerait plus des attaques israéliennes contre Damas et qu’elle réagirait.

Poutine n’a pas expliqué comment, mais a annoncé qu’il avait ordonné l’accélération des livraisons d’armes très avancées à la Syrie.

Des sources militaires du site internet israélien Debkafile, ont révélé que le président russe faisait allusion à des systèmes S-300 anti-aériens et à des missiles de surface à capacité nucléaire 9K720 Iskander (l’OTAN les nomme SS-26 Stone), pouvant atteindre une cible avec une précision de 5 à 7 mètres et au rayon d’action de 280 km.

Lors de son entretien téléphonique avec Netanyahu, le chef d’État russe a conseillé au Premier ministre de faire en sorte de s’en souvenir.

Compte tenu que des personnels de défense aérienne syriens ont déjà été formés en Russie au maniement des systèmes intercepteurs S-300, ces derniers peuvent donc entrer en action dès leur débarquement lors des livraisons aériennes quotidiennes russes à la Syrie. Des responsables de la défense aérienne russes superviseront leur déploiement et prépareront leur mise en fonctionnement opérationnel.

Moscou réagit non seulement aux opérations aériennes israéliennes contre la Syrie, mais aussi par anticipation à la décision imminente de l’administration Obama d’envoyer les premières livraisons d’armes étasuniennes aux rebelles.

Les agences de renseignement à Moscou et au Moyen-Orient tiennent pour acquis que le temps que Washington fasse connaitre publiquement cette décision, certaines factions rebelles auront déjà été approvisionnées en armes étasuniennes.

Que cette mesure soit en cours d’élaboration a été confirmée ce lundi par la soumission d’une loi présentée par le président de la Commission des Relations étrangères du sénat étasunien, Bob Menendez, permettant aux États-Unis de fournir des armes et un entraînement militaire aux rebelles syriens.

Des instructeurs militaires étasuniens ont, depuis quelques mois, formé des rebelles syriens dans des camps d’entraînement en Jordanie et en Turquie. Leur remettre des armes entre les mains, n’attendait qu’une décision de la part de Washington, affirmait le site israélien [Debka].

Le message de Poutine à Netanyahu visait un public plus large que Jérusalem, tel que Barack Obama à Washington et le président Xi Jinping à Beijing, en aval des pourparlers avec Netanyahu mardi.

 

—————————————————

[Traduction Alexandre MOUMBARIS

Correction Marie-José MOUMBARIS]

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s