Sayyed Nasrallah: Celui qui pense queles Takfiris peuvent changer notre position se trompe

[extraits]

Marwa Haidar

[…]Sayyed Nasrallah a souligné que les accusations d’infidélité des Takfiris, n’altéreront pas la position de la résistance, et «celui qui croit qu’ils peuvent nous intimider et nous faire changer de position en tuant et terrorisant, se trompe.»La résistance n’est pas intéressée uniquement par les batailles qui se déroulent en Syrie. Il a ajouté que le  Hezbollah s’est engagé dans ce conflit, car celui-ci vise la destruction de toute la région et pas seulement la Syrie.

Une perspective claire sur la crise en Syrie

Sayyed Nasrallah a dit que depuis le début de la crise en Syrie, il était clair pour le Hezbollah qu’existait un dessein pour impliquer la Syrie, la Palestine, le Liban, la région, les musulmans, les chrétiens, les sunnites et les chiites.Son éminence a souligné que la résistance, par ses actions défend le Liban, sa terre et son état. Il a ajouté que la résistance souligne que ce qui se passe en Syrie n’est pas une confrontation entre son régime et son peuple: «Cet argument est clos. Il y a des parties qui ne se soucient guère des morts, elles veulent juste faire tomber le régime. Elles s’imaginent que l’alternative à ce régime serait un autre régime, alors que ce ne serait que le chaos.»Il a souligné que le peuple syrien est divisé, une partie est pour le régime alors que l’autre est contre, ajoutant: «Nous sommes avec le régime, mais nous sommes aussi pour des réformes».«Nous sommes avec des gens qui appellent pour des réformes, qu’ils soient avec le régime ou contre. En tout cas, nous sommes contre ceux qui détruisent la Syrie» a-t-il déclaré.Il a par ailleurs affirmé que les pourparlers concernant la fourniture d’armement aux rebelles n’étaient que de la fumisterie; les militants antigouvernementaux soutenus par    l’étranger recevaient des armes depuis bien longtemps.

Le Hezbollah est le dernier belligérant à prendre part à la lutte en  Syrie

Sayyed Nasrallah a affirmé entretemps que le Hezbollah était le dernier belligérant libanais à prendre part à la lutte syrienne, notant que de nombreux autres partis s’étaient engagés dans la crise syrienne, avant lui.«Nous n’avons pas tenu secrète notre participation à la lutte syrienne. Nous n’avons pas affirmé que nous offrons simplement du lait et des couvertures», a dit Sayyed Nasrallah, faisant référence au députe du parti al-Mustaqbal, Oqab Saqr qui avait nié que son parti était engagé dans le conflit syrien. «… Et quand nos combattants sont tués dans les combats en Syrie, nous ne les enterrons pas sur place, et n’obligeons pas les familles au Liban à garder le silence», ajouta-t-il.Il a également assuré que le caractère du conflit en Syrie n’est pas sectaire […] Il a appelé à faire des efforts pour contrer certaines chaînes arabes qui incitent à la sédition et donnent concernant la lutte des explications sectaires par le biais d’affabulations.«Notre attitude ne changera pas, nous ne nous livrerons pas à des mensonges, à des tueries et au terrorisme», a dit son éminence, notant qu’après Qoussaïr celle-ci restera la même qu’avant Qoussaïr.Il a dit que de l’autre côté ils sont déterminés à poursuivre la lutte, soulignant que la résistance sera là où elle devra être et assumera ses responsabilités comme depuis le début du conflit.Sayyed Nasrallah a également souligné que le Hezbollah était prêt à discuter sur la Syrie, notant dans ce contexte que certaines parties du conflit proposaient des initiatives qui méritaient d’être discutées.

Appel à la retenue

Parlant de questions locales, le chef de la résistance a dit qu’il n’y avait rien de nouveau concernant la question des élections, notant que les Libanais attendaient la décision du Conseil constitutionnel pour savoir si les élections devaient avoir lieu ou pas.Son éminence a exhorté à la plus grande retenue, afin d’éviter toute forme de friction ou de tension. «Nous exhortons les Libanais, les Palestiniens et les Syriens qui se trouvent sur le territoire libanais d’exercer le plus grand degré de retenue, et plus particulièrement les membres de la résistance.»Il a également critiqué le fait que certains Libanais tirent en l’air, disant que cette habitude est en nette augmentation et a appelé à ce que cela cesse, car cela nuit et dérange. «Le phénomène de tir en l’air augmente à chaque célébration,» a dit Sayyed Nasrallah, en ajoutant: «nous avons demandé aux religieux à travers l’Iran et l’Irak sur la question du tir en l’air. Leurs réponses furent unanimes sur le fait que cette pratique était interdite».Concernant les tirs de roquettes sur certaines villes dans la Bekaa, Sayyed Nasrallah a dit que certains médias font circuler des rumeurs selon lesquelles ces roquettes seraient tirées à partir de la ville de Ersal, dans le but de donner une connotation sectaire au problème. Son éminence a souligné que des tirs de roquettes sur Sareen, Baalbeck et Hernel ne provenaient pas de Ersal, mais de groupes armés en Syrie, et promit que ce problème serait bientôt résolu.Il a averti que dans ce contexte des médias ainsi que des services de renseignement travaillent dur pour fomenter des troubles entre sunnites et chiites.

La Résistance a sauvé le Liban

Parlant à propos de la Journée du Combattant blessé, Sayyed Nasrallah a salué les combattants blessés et leurs familles qui se sont sacrifiés pour le bien de leur pays, soulignant que le Liban a été libéré grâce à la résistance et ses combattants. «La résistance, avec ces sacrifices, a libéré le Liban de l’occupation israélienne, a sauvé le Liban. Son histoire ne doit pas être oubliée.» Dans ce contexte, son éminence a averti qu’«il y a une énorme campagne médiatique qui travaille pour diffamer l’image et l’histoire de la résistance.»Le chef de la résistance a rejeté les hypothèses évoquant le déracinement du Hezbollah de la structure libanaise disant: «Nous sommes nés ici, nous avons grandi ici, nous avons vécu ici et nous serons enterrés ici … Personne ne peut nous déraciner.»«Une des armées les plus puissantes du monde a été écrasée par nos combattants à Bint Jbeil, Maroun Ras … Qui sont ces gens stupides qui parlent de nous déraciner?»

Elections iraniennes: Festival de la démocratie

Entretemps, Sayyed Nasrallah a félicité la direction et la nation iranienne pour le taux élevé de la participation à la 11ème élection présidentielle de la République islamique.«Je tiens à féliciter l’Imam Khamenei et la nation iranienne pour cette fête de la démocratie, parce que cette démocratie renforce les bonnes attitudes dans la région», a-t-il dit.«Grâce à cette démocratie, le dirigeant avec tous ses pouvoirs ne dispose que d’une seule voix, comme tous les autres citoyens iraniens de différentes ethnies. Ils participent à l’élection pour l’avenir de leur pays.»Son éminence espère que certains pays arabes puissent faire preuve aussi d’une démocratie similaire.

—————————————————

[Al Manar, 15.6.2013]

[Traduction Alexandre MOUMBARIS correction Marie-José MOUMBARIS] 

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s