Syrie : Et si Poutine, convaincu de la responsabilité des rebelles, décidait lui aussi de les « frapper »…

… Avec le soutien militaire de la Chine et de l’Iran que deviendrait le monde ?

TRIBUNE LIBRE D’ABDEL BAKAYOKO

Sources : blog d’Alain Julles

La loi que les loups Obama et Hollande veulent imposer à l’agneau syrien est extrêmement dangereuse pour la paix et la stabilité mondiale. Aveuglé par sa volonté de défendre les intérêts de l’oligarchie financière présentés comme étant les intérêts du peuple américain et de l’Occident, Barack, docilement suivi par le pauvre François, compte vaille que vaille déclencher une guerre aux conséquences imprévisibles. Le « monde » (Obama – Hollande et peut-être plus tard la minorité qui ne manquera pas de les suivre) ne doit rester passif devant la barbarie qui s’est produite en Syrie avancent les deux alliés.

Seuls contre tous, ils s’entêtent à déverser les feux de l’enfer sur un peuple dont le seul tort est de ne pas être aux ordres de l’Oncle Sam, bras armé du sionisme. Les apologistes de la guerre, sous divers masques, appellent à l’apocalypse en Syrie dans l’immédiat, à celle du Hezbollah dans le court terme, puis à celle de l’Iran dans le moyen terme dans l’utopie de mettre à genoux la Russie et la Chine dans le long terme. C’est dans cette optique qu’il faut placer les sorties intempestives du sioniste et apôtre de la guerre Bernard Henry Levy avec ses propositions loufoques pour mettre la pression sur la Russie afin qu’elle s’aplatisse devant les visées américaines.

Les pétromonarchies du Golfe, Arabie Saoudite et Qatar en tête, jouant comme toujours le rôle de pantins de l’Occident, appellent avec insistance à l’agression contre la Syrie. Que le sionisme se renforce et que des territoires arabes, y compris Al-Aqsa, soient occupés est le cadet de leurs soucis. Qu’Israël soit détenteur de l’arme nucléaires, d’armes chimiques ne les dérangent pas outre mesure. Vautrés dans la luxure et la lâcheté, ces pétro-monarques n’ont qu’un seul souhait et combat: la chute du régime iranien et de tout ce qui lui est proche.

A Obama et Hollande de porter les masques de défenseurs de l’Humanité contre la barbarie, la cruauté, …. Faire peur par tous les moyens pour parasiter le raisonnement des citoyens et les embarquer dans les galères de l’aventure.

Ceux qui imposent un embargo cruel au peuple cubain depuis presque 50 ans, sont-ils crédibles quand ils s’érigent en défenseurs du peuple syrien ?

Ceux qui ont assoiffé et affamé le peuple irakien pendant des années malgré la richesse de ce pays avant d’y larguer plus de bombes que les Alliés durant la seconde guerre mondiale, le tout sur la base d’un des plus gros mensonges de l’Histoire peuvent-ils gagner la confiance des citoyens éclairés ?

Ceux qui ont rasé Hiroshima et Nagasaki, tuant sans distinction des dizaines milliers d’hommes, de femmes avec leur bébé, d’enfants, d’adolescents, de vieillards, de soldats, de civils, crime le plus cruel de l’Histoire humaine, peuvent-ils donner à qui que ce soit des leçons d’humanisme ?

Et le massacre de millions de vietnamiens qui ne réclamaient que la liberté ? Et les milliers de tonnes d’agent chimique déversées sur le pays ? Et…Et….

Arrêtez le cirque et sachez raison garder Messieurs les « gendarmes apprentis-sorciers ». Ni vous, ni vos enfants ne sont et ne seront au front. Vous les destinez à d’autres carrières plus lucratives que celles des armes. Et quand vos soldats se font tuer dans des guerres qui, très souvent ne sont les leurs, vous vous contentez de leur rendre un bref « hommage » au relent hypocrite. Dégageant votre responsabilité dans la perte de vie humaine, dans l’enracinement à vie de la douleur dans des familles à jamais brisées, vous mettez en avant le fait qu’ils savaient les risques du métier en s’engageant dans l’armée. Ce sera malheureusement le cas encore dans l’agression que vous planifiez.

Par une campagne médiatique acharnée, vous voulez à tout prix faire d’un mensonge une vérité. Tous les postulats que vous avancez se basent sur la responsabilité d’Assad dans l’utilisation des armes chimiques. De façon sournoise, beaucoup de journalistes, d’invités des studios radios et plateaux de télévision partent dans leurs débats et commentaires de cette responsabilité même s’ils ne le disent pas toujours de façon directe et ouverte. Le « Président syrien » à qui on a maintes fois déroulé le tapis rouge est devenu pour la circonstance le « Dictateur syrien ».

Qui est plus ridicules que ceux qui s’opposent à une attaque mais hurlent quand même avec les loups, leur apportant ainsi une caution morale et politique à l’opération en accusant sans preuves le régime syrien ? Chassez le naturel, il revient au galop. Ils sont tous arrogants et dominateurs. Ecarter l’implication directe au plan militaire dans cette opération de l’Otan et d’autres pays impérialistes serait faire preuve de naïveté.

Les « Civilisés » qui semblent s’inquiéter de la situation des chrétiens d’Égypte se moqueraient-ils éperdument du sort de ceux de Syrie s’ils étaient sincères ? Ont-ils un minimum de respect pour le Pape qui appelle de tous ses vœux à une solution politique ? Bien sûr que non.

Les mousquetaires feront tout pour attaquer, c’est presque évident. Certes les pays du Golfe qui ont payé l’essentiel de la facture de la guerre de Saddam Hussein contre l’Iran de Khomeiny puis celle de l’agression de la coalition contre l’Irak de Saddam avec les résultats que l’on sait sont encore prêts à mettre la main à la poche. Certes la Turquie qui a servi de base arrière dans la guerre des Occidentaux contre l’Irak est encore partante dans une agression contre la Syrie. Caressant le rêve de devenir la première puissance économique et militaire du monde musulman, Ankara joue volontiers le rôle de cheval de Troie dans le monde arabo-musulman des tenants d’un Occident sclérosé dans sa logique de domination économique, militaire et culturelle.

« Il faut attaquer la Syrie pour imposer une solution politique au gouvernement syrien » claironne, toute honte bue, le Président français. De deux choses graves pour un chef d’État l’une : soit il est amnésique, soit il est de mauvaise foi. En effet, les rebelles syriens et ceux qui les soutiennent, lui compris, ont toujours refusé la solution politique. Ils l’ont d’abord rejeté en posant comme condition première la non-participation de l’Iran aux négociations et le départ sans préalable d’Assad. Autrement dit les amis de Hollande et leurs tuteurs réclamaient le pouvoir légal et légitime sur un plateau d’argent, ni plus ni moins. Après leurs défaites successives et cuisantes, de nouvelles conditions sont venues s’y greffer : d’abord le départ des combattants du Hezbollah (et les dizaines de milliers de mercenaires-terroristes venus des quatre coins du monde combattre le pouvoir en place ?), ensuite la reconquête du terrain perdu devant les troupes régulières afin de ne pas aller aux négociations en position de faiblesse. Toute la rhétorique de Hollande et des « verts » qui sont dans le fruit de la paix et de la solution politique tourne autour de ce préalable. Pour eux, il faut attaquer le régime pour le renverser au mieux, pour l’affaiblir considérablement au pire au profit des rebelles-terroristes. Et si la Russie, la Chine et l’Iran adoptaient la même attitude que serait ce monde ? Et si les armées de Poutine et de Rohany attaquent les positions rebelles au moment où vous bombardez la Syrie ? Toute personne de bonne foi sait qu’il n’y a pas de solution militaire dans ce conflit. A moins que les va-t-en guerre n’aient pour objectif d’enliser la Syrie dans un chaos permanent.

Le Hezbollah a eu une bonne lecture du conflit syrien et a courageusement pris sa position. Il n’a pas tergiversé en optant pour des demi-mesures qui peuvent lui être fatales. Il appartient aux autres alliés de la Syrie de faire preuve de la même intelligence et du même courage pour aider le gouvernement syrien à faire échouer lamentablement l’agression qui se prépare contre son peuple.

Pour terminer, quatre certitudes :

  • qu’il y ait agression ou non contre la Syrie, Barack Obama qui est entré dans l’Histoire par la grande porte en sortira par la petite,

  • qu’il y ait agression ou non contre la Syrie, François Hollande accidentellement entré dans l’Histoire (non candidature de DSK) en sera défenestré au bout de ce catastrophique premier et dernier mandat,

  • qu’il y ait agression ou non contre la Syrie, l’Internationale terroriste se retournera un jour ou l’autre contre ses souteneurs comme Ben Laden l’a fait le 11 Septembre contre ses maîtres étasuniens, et pour un temps indéterminé. Ces faux musulmans à la raison éteinte qui n’ont aucun respect pour leur propre vie n’en ont pas pour celle des femmes, des enfants et des vieillards fauchés par leurs voitures piégées ou leurs hommes-bombes.

  • qu’il y ait agression ou non contre la Syrie, la postérité saluera, la position courageuse et responsable de Poutine, qui je n’en doute pas ira jusqu’au bout. Chirac et De Villepin, fermes sur leur position, n’ont-ils pas été insultés et traités de tous les noms d’oiseau, le vin français versé par terre devant les caméras, la France qualifiée de vieille Europe tout simplement parce que les responsables français étaient responsables et ne croyaient pas à la fiole de Collins Powell comme plus récemment d’autres n’ont prêté aucune foi au croquis de Netanyahou qui cherchait à mystifier les nations-unies ? Les faits leur ont donné raison  comme ils le donneront à celles et ceux qui s’opposent à l’agression barbare qui se prépare contre la Syrie.

Abdel BAKAYOKO

Email : abdelbakayoko@gmail.com

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s