Des tirs meurtriers devant les bureaux de l’Aube dorée

De graves interrogations concernant cette action

Deux morts et un blessé la nuit dernière au 426 av. Hérakliou, à Néo Héraklion en Attique, est la conséquence d’un acte suspect devant les bureaux de l’Aube Dorée. Deux personnes à bord d’une moto de grosse cylindrée, portant des casques ont tiré à plusieurs reprises et tué deux hommes et blessé un troisième qui a été transféré à l’hôpital «G. Genimatas». L’enquête connexe est menée par la section «anti- terroriste».

Les auteurs se sont arrêtés en face des bureaux de l’Aube dorée. Ils sont traversé à pied la rue et se sont dirigés vers la ruelle verticale à l’av. Megalou Constantinou, où est située l’entrée de l’immeuble qui abrite au premier étage, ses bureaux. À l’extérieur du bâtiment il y avait trois personnes. Les assaillants ont tiré et tué deux d’entre eux, de 22 et 27 ans, et grièvement blessé le troisième, de 29 ans. Ils se sont enfuis dans les rues de Néo Héraklion. Le fait que l’incident ait eu lieu devant les bureaux de l’Aube dorée a donné lieu à une mobilisation de la police à grande échelle. Sur les lieux est venu le Directeur général de la police d’Attique. Il semblerait que les auteurs savaient que les bureaux de l’Aube dorée étaient ouverts tous les vendredis et selon des déclarations de cadres de cette organisation les morts s’occupaient de la garde des bureaux. Selon des informations, les victimes ont été tuées avec des armes de 9 mm, dont douze douilles avaient été recueillies. Les morts ont été transportés à l’hôpital «Sainte-Olga». Une des motos qui de premier abord parait avoir été utilisée par les assaillants, a été retrouvée abandonnée à quelques ruelles du lieu de l’incident. Selon les rapports, les plaques d’immatriculation de la moto avaient été volées en 2000. Selon d’autres informations, un autre véhicule suspect a été détecté dans la rue Markopoulos et il est supposé que les auteurs se sont échappés par la rue Attique. Les procureurs ont dit que l’attaque a dû été perpétrée par cinq personnes.

Dans un communiqué, le ministre de l’Ordre public, N. Dendias a déclaré: «Je tiens à exprimer ma tristesse pour la mort de deux jeunes gens. La loi sera appliquée à tous. Il ne sera pas permis que le pays devienne un terrain de règlements de comptes quelle que soit la raison»

 

—————————————————

[Ριζοσπάστης 1.1.2013]

[Traduction Alexandre MOUMBARIS]

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s