Les centrales nucléaires en Ukraine

La Voix de la Russie, 7 mars 2014

L’agence Rosatom demandera à l’AIEA de vérifier la sûreté des centrales nucléaires en Ukraine, a fait savoir le vice-président du gouvernement ruse Dmitri Rogozine ayant rapporté les projets de Rosatom au président de Russie Vladimir Poutine. La sûreté de l’électronucléaire constitue un problème tant intérieur qu’international dans le contexte de l’instabilité en Ukraine.

15 réacteurs de quatre centrales nucléaires et quatre réacteurs étouffés de Tchernobyl se trouvent actuellement sur le territoire ukrainien. Les centrales fonctionnent en régime nominal mais il existe des craintes bien fondées au sujet de la sûreté de leur garde, dit Dmitri Rogozine.

Un commentaire de l’expert en physique nucléaire et électronucléaire Igor Ostretsov :

L’électronucléaire joue l’immense rôle en Ukraine, ce pays se classant deuxième au monde d’après le degré de génération de l’énergie électrique grâce à l’atome. Les centrales de Rovno et de Khmelnitsky, un grand générateur à Zaporojie fonctionnent en Ukraine. Le pays dépend énormément de l’électronucléaire. Il est dangereux d’exploiter les installations dans la situation qui s’est créée, en particulier dans l’Ouest. Les habitants de l’Est de l’Ukraine sont plus compétents au plan technique. Rogozine a posé correctement ce problème. Or, l’arrêt de la production de l’énergie électrique aurait des conséquences horribles.

Le vice-président du Comité de la Douma d’Etat des ressources naturelles, de l’exploitation des ressources naturelles et de l’écologie Maxim Chingarkine a dit à ce sujet à notre correspondant :

Le respect des normes de la production de l’énergie et la protection des centrales nucléaires en tant qu’installations tout particulièrement dangereuses constituent aujourd’hui un aspect très sérieux de la garantie de leur sûreté. En plus des réacteurs qui fonctionnent, il existe toute une série de nœuds et de systèmes. D’éventuelles diversions pourraient avoir des conséquences imprévisibles. Pour prévenir l’explosion du combustible nucléaire, il faut protéger tant le réacteur et le périmètre de la centrale que le système d’alimentation en énergie.

L’expérience internationale confirme qu’en cas d’aggravation de la situation autour des centrales nucléaires les unités spécialement instruites devraient les protéger. Or, leur aptitude au combat et leur existence en général en Ukraine suscitent des doutes.

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s