Pourquoi les Novorusses et les Russes ont raison de traiter les soldats ukrainiens avec bonté (The Vineyard of the Saker)

The Saker

Depuis deux jours je poste des informations sur les pertes importantes qu’enregistrent les forces ukrainiennes qui se battent contre la Novorussie et j’ai constaté avec amusement que beaucoup d’entre vous ne croient pas ces chiffres. Aujourd’hui Nora m’a indiqué une courte vidéo d’un officier du recrutement de l’armée ukrainienne pris à partie par un group de civils, principalement des femmes et des mères. La vidéo a quelques jours mais elle est sous-titrée en Anglais. Je vous conseille de la regarder tout de suite :


Voilà deux ou trois choses que je voudrais vous dire à son sujet :

D’abord, croyez-moi, ces femmes sont au courant des tristes rumeurs selon lesquelles les pertes sont beaucoup plus importantes que ce que disent les autorités. N’oubliez pas que nombre de soldats ukrainiens disparaissent tout simplement soit parce qu’ils ont été réduits en miettes non identifiables, soit parce qu’ils ont été enterrés à la hâte dans des fosses communes par leurs propres officiers pour cacher leur mort, ou qu’ils ont été tués et enterrés discrétement par les civils de Novorussie (j’ai vu une vidéo de recrues ukrainiennes qui disaient qu’elles avaient peur des civils locaux qui leur souriait puis les assassinait dès qu’ils le pouvaient).

Deuxièmement, et c’est une chose que vous ne pouvez pas savoir, les armées ukrainiennes et novorusses sont profondément différentes. Je vous explique :

L’armée ukrainienne :

L’armée ukrainienne a été complètement négligée par tous les gouvernements au pouvoir depuis 1991. Vous vous rappelez dans quel état était l’armée russe pendant la première guerre tchétchène ? Maintenant prenez cette armée et, au lieu de la remettre en état, laissez-la se dégrader 20 ans de plus. Vous aurez alors plus ou moins l’armée ukrainienne actuelle. Ajoutez à cela que la plupart des officiers et des soldats ukrainiens ne veulent pas se battre. Non seulement ils ne se sentent pas concernés par cette guerre (je le répète touts les Ukrainiens ne sont pas des fanatiques nazis du Secteur Droit !), mais ils souffrent de la faim (ils en sont réduits à manger des serpents) et d’un sous-équipement dramatique. Le système de commandement et de contrôle de l’armée ukrainienne est plus ou moins mort. Le SEUL avantage des Ukrainiens est le nombre d’avions de tanks et d’artillerie qu’ils ont, et c’est un avantage purement quantitatif.

L’armée novorusse :

Elle n’est composée que de volontaires. Même la mobilisation partielle décrétée récemment à Donetsk n’est qu’une obligation morale : on vous dit qu’il faut venir mais si vous ne venez pas, personne ne vient vous chercher. D’autre part, il y a beaucoup d’officiers et de soldats très expérimentés dans le camp des Novorusses. Ce qui fait que :

1 MLRS Grad ukrainien n’est pas égal à 1 MLRS Grad Novorusse.

Au sens littéral. Même si c’est exactement le même MLRS Grad. En fait la plupart si ce n’est tous les Grads utilisés par les Novorusses sont des trophées de guerre pris aux Ukrainiens. Mais tandis que l’artillerie ukrainienne se contente de tirer indistinctement en direction de l’autre camp, touchant seulement des civils, chaque tir effectué par les Novorusses a des effets dévastateurs car ils sélectionnent la munition adéquate et l’envoient avec une précision chirurgicale en plein milieu des lignes ukrainiennes.

Maintenant regardez les vidéos montrant des combattants novorusses : Beaucoup ont entre 30 et 40 ans. Ce sont des gens qui ont déjà passé beaucoup de temps dans l’armée, qui ont souvent fait la guerre et qui connaissent très bien leur métier. Bien sûr il leur faudrait encore beaucoup plus de ces « loups de guerre » comme on dit en Russie mais ils en ont déjà pas mal. Ainsi donc, c’un côté vous avez des soldats jeunes mais sans expérience et, de l’autre, des soldats plus âgés mais qui sont des pros sachant comment survivre.

De plus, il est clair sur toutes les vidéos novorusses que les soldats ont un excellent moral. Vous avez sûrement vu, il y a quelques jours, le film sur le Bataillon Vostok à Saur Mogila montrant son commandant local, Samurai, en train de préparer les hommes à attaquer les Ukrainiens dans le chaudron méridional, et ensuite on les voit sauter dans leurs véhicules et partir au combat. Evidemment les gars sont fatigués et graves mais ils sont aussi très motivés et impatients de repartir se battre. Quel contraste avec les vidéos du camp ukrainien !

Et puis, il faut être honnête, il y a maintenant de nombreux combattants russes chevronnés dans l’armée novorusse. Je le répète, ce sont des hommes mûrs dont l’équipement est tout neuf et qui semblent être des officiers ou des sous-officiers visiblement très motivés.

Par contre, les Ukrainiens sont dirigés par des généraux corrompus et incompétents du genre de Pavel Grachev en pire. La haine et le mépris dans laquelle les simples soldats tiennent leurs commandants (pas leurs commandants directs mais les hauts gradés) s’étalent au grand jour sur les réseaux sociaux. Et dans l’autre camp vous avez des gens comme Seztrelov, Samurai, Motorola, Kedr, Khodakovskii et d’autres qui sont tout à la fois très expérimentés et très compétents. Et, je le redis mais c’est seulement mon opinion personnelle, je n’ai aucun doute que ces commandants locaux ont toutes sortes de « conseillers » russes et que l’armée russe leur fournit des renseignements et des expertises techniques (qui croyez-vous a été le premier à détecter la manoeuvre d’encerclement tentée par les troupes ukrainiennes le long de la frontière russe ?)

Par conséquent, tout ceci n’est nullement la faute des simples soldats ukrainiens qui sont courageux, ont une grande force de caractère et sont capables de remplir leur mission dans de très dures conditions. Voyez seulement depuis combien de temps les soldats ukrainiens résistent dans le Chaudron Méridional dans des conditions cauchemardesques ! Mais dans la situation actuelle, les Ukrainiens n’ont aucune chance car même si ils ont l’avantage en terrain ouvert du fait de leur supériorité militaire, dès que le combat se rapproche, les Novorusses n’en font qu’une bouchée.

La junte dissimule les vrais chiffres

Rappelez-vous ceci : si la Novorussie a environ 6,5 millions d’habitants, L’Ukraine entière en compte à peu près 40 millions. Alors que fait la junte ? Elle étale les pertes. Les Ukrainiens en sont maintenant à leur TROISIEME mobilisation (peine pour refus de servir : 5 années de prison). Ils prennent des jeunes comme chair à canon dans toute l’Ukraine, de Lvov à Vinnitsa et à Chernigov, et les envoient en Novorussie se faire massacrer par une armée et une population qui se battent avec l’énergie du désespoir sur leur propre terrain.

Je vais peut-être vous choquer et recevoir encore des commentaires furieux mais je pense, personnellement, que les chiffres des pertes ukrainiennes sont fortement SOUS-estimés et qu’à la fin de la guerre, une enquête professionnelle montrera que les pertes ont été encore beaucoup plus élevées que les plus hautes estimations actuelles.

Je pense que c’est toujours comme cela dans les dictatures, le fait que les 5 chaînes TV d’état disent toutes exactement les mêmes sottises n’empêche pas d’autres informations de se répandre de toutes sortes de manières créatives : l’Internet, bien sûr, mais aussi des parents à l’étranger, les médias russes, les fuites des structures gouvernementales, etc. Et puis il y a tous les voisins à qui l’on a dit que leur fils « est mort en héro pour son pays » (et que son corps, comme par hasard, n’a pas été retrouvé), qui vous racontent tout ça le soir assis dans la cuisine quand personne n’écoute. Et malgré la propagande officielle ukrainienne, les pauvres femmes de la vidéo sont absolument terrifiées à l’idée que si l’armée se met encore à recruter dans leur région, leurs fils et leur mari vont aussi « mourir en héros » ; c’est ce qui explique leur rage et leur désespoir.

Nous et eux ?

C’est une évidence mais je vais tout de même le redire : la vaste majorité des soldats qui combattent contre les Novorusses sont eux-mêmes des Russes, au sens qu’ils parlent russe, qu’ils ne sont pas du tout des Nazis et qu’ils ne font pas parties des fous du EuroMaïdan qui sont à l’origine de tout ce gâchis – ce ne sont que des paysans et des villageois ordinaires qui ont vu tout ça à la TV. Ils détestaient certainement Ianoukovitch, mais pas plus que Timoshenko ou Youshchenko ; ils se sentent ukrainiens mais cela ne signifie pas qu’ils soient maladivement russophobes comme les vrais Nazis ukrainiens. Même les Gardes Nationaux ne sont pas tous des « Interahamwe* ukrainiens » endurcis. On trouve cette racaille principalement dans les unités de la mort de Kolomoiskii et Liashko. Ces unités sont vraiment formées de la lie de la terre, de diaboliques psychotiques qui crucifient des bébés et étranglent des femmes enceintes avec le fil du téléphone. Cela n’a rien de typiquement ukrainien, il y a des sociopathes du même genre dans toutes les sociétés et dans tous les pays. La différence est que dans un pays normalement civilisé, ils sont en prison, tandis que dans l’Ukraine devenue Banderastan, ils sont au pouvoir. Mais je suis absolument certain qu’on peut trouver à peu près autant de fous pervers chez les Russes, les Belges, les Péruviens et même les Eskimos. Cela fait partie de la nature humaine. Ce qui est horrible c’est qu’au Banderastan ils contrôlent le reste de la société.

C’est pour moi une grande satisfaction de voir que les Russes comprennent tout cela, et même les Novorusses. Je viens de regarder une vidéo sur une quarantaine de gardes frontières ukrainiens qui acculés par les Novorusses ont proposé de se rendre à condition qu’on les laisse aller en Russie. Non seulement les Novorusses ont accepté mais ils leur ont donné à manger, ont soigné leurs blessures (certaines très graves) et les ont conduits à la frontière où l’armée russe les a à nouveau soignés puis les a laissés libres de rester en Russie ou de rentrer chez eux (et risquer d’être jugés par les Nazis pour « désertion »). Ceux qui voulaient rentrer ont été ramenés dans un avion militaire russe.

Quelques commentateurs trouvaient que la Russie était stupide de faire ça. Mais je ne suis pas du tout d’accord. Si ces gars avaient été les nervis de Kolomoiskii, alors oui, ça aurait été stupide. Mais ces gens-là étaient des gens bien dont on avait fait de la chair à canon. Ils étaient des victimes. Et je suis fier que les Russes l’aient compris et qu’ils les aient traités avec bonté et compassion.

Je veux tout de suite rassurer ceux d’entre vous qui craindraient que les Nazis ukrainiens puissent bénéficier d’une telle mansuétude – vous n’y êtes pas du tout. La Russie est la Russie et la guerre est la guerre. En Tchétchénie par ex, quand on attrapait des Wahabites, quelques sous-officiers parachutistes ou Spetsaz** les « interviewaient » 10-15 minutes chacun et, au cours de cet entretien très déplaisant pour eux, ils évaluaient rapidement leur valeur en tant que prisonnier et s’ils n’en avaient pas assez, ils étaient sommairement exécutés et enterrés. Je n’ai aucun doute que c’est ce que font les Novorusses quand ils attrapent un membre des escadrons de la mort ukrainiens. Je vous garantis qu’ils ne soignent pas ses blessures et qu’ils ne le laissent pas vivre plus de 30 mn maximum. Mais je ne le dirai jamais assez, la grande majorité des Ukrainiens massacrés aujourd’hui ne sont pas membres des escadrons de la mort et même s’ils se battent du mauvais côté, ils n’ont pas vraiment le choix et ils sont d’abord et avant tout des victimes qui méritent notre compassion.

La tragédie ukrainienne

Le mot russe безобразие (bezobrazie) se traduit souvent par laideur, difformité ou même scandale ou chaos. Mais ce n’est pas son sens exact. Bezobrazie se compose du préfixe « bez » qui signifie « sans » et du mot « obraz » qui signifie « image » ou « type » ou même « caractère ». Bez-obraz-ie signifie l’ »absence d’une image cohérente » ou, littéralement, la « perte de son identité ». C’est ce qui est arrivé aux Ukrainiens, ils ont perdu leur vraie identité et ils l’ont laissée remplacer par une sorte de « masque » horrible, xénophobe, agressif et haineux qui ne correspond pas du tout à la tradition culturelle ukrainienne. C’est vraiment très triste et j’espère que ce cauchemar va finir. Mais, en tout état de cause, les Russes ne doivent pas laisser la guerre les changer, ils doivent garder leur propre « obraz », leur propre « identité » spirituelle et culturelle. C’est pour cette raison, entre autres, qu’ils doivent continuer à traiter les soldats ukrainiens avec bonté et compassion : la compassion russe peut se révéler une arme puissante contre la haine ukrainienne et elle peut même aider le peuple ukrainien à retrouver sa vraie identité.

The Saker

Traduction : Dominique Muselet

Notes :

* Interahamwe : Milice Rwandaise

** Spetsaz : Unités d’élite antiterroristes.

»» http://vineyardsaker.blogspot.fr/2014/07/why-novorussians-and-russians…
URL de cet article 26412
http://www.legrandsoir.info/pourquoi-les-novorusses-et-les-russes-ont-raison-de-traiter-les-soldats-ukrainiens-avec-bonte-the-vineyard-of-the-saker.html
Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s