La camarade Jarrar objet d’une ordonnance d’expulsion à Jéricho par les forces d’occupation sionistes

Popular Front for the Liberation of Palestine

Traduction d’un article paru sur le site du FPLP mercredi 20 août 2014

http://pflp.ps/english

 20 août 2014

 La maison de Ramallah de la camarade Khalida Jarrar, dirigeante du Front Populaire pour la Libération de la Palestine, avocate de longue date des prisonniers politiques palestiniens et membre du Conseil Législatif Palestinien, a été attaquée par des soldats de l’occupation mercredi matin, 20 août, où il lui a été remise une « ordonnance de surveillance spéciale » ordonnant son transfert forcé à Jéricho dans les 24 heures.

L’ordonnance avait été rendue par un tribunal militaire d’occupation et les soldats d’occupation ont tenté de contraindre Jarrar à signer le document, qui était écrit en hébreu et lu à haute voix en arabe, affirmant que le tribunal militaire d’occupation avait ordonné son transfert forcé à Jéricho à cause des services de renseignement sionistes, ainsi qu’une carte des limites de la ville de Jéricho.

Jarrar a déclaré que l’occupation sioniste commet des crimes continus contre notre peuple, le meurtre d’enfants, de femmes, d’ hommes et de vieillards dans la Bande de Gaza, la nouvelle série des démolitions ordonnées par militaires en Cisjordanie, l’augmentation massive du nombre de détenus administratifs dans les prisons, et ces ordres de transfert forcé et de « surveillance particulière » indiquent que l’occupation veut supprimer la voix du peuple contre le peuple et le soutien à la résistance palestinienne. Toutefois, a-t’elle dit,  l’occupant pas d’autre choix que d’adhérer aux termes du peuple palestinien et aux exigences de la résistance.

Un sit-in de solidarité est prévu à la maison de Jarrar à Ramallah à 18h00, mercredi 20 août. Le Bloc Abu Ali Mustafa au Conseil législatif palestinien a publié une déclaration à l’appui de Jarrar, saluant son refus de « l’ordre illégal, inhumain et injuste des forces de l’agression sioniste ».

Nous, du bloc parlementaire Abu Ali Mustafa, condamnons l’agression sioniste contre les droits et la liberté de notre collègue Khalida et contre nos droits nationaux, et nous mettons l’accent sur les points suivants :

Premièrement, ce crime fait partie de l’agression sioniste d’ensemble contre notre peuple : le bombardement et la destruction des maisons au-dessus des têtes de notre peuple de la Bande de Gaza, les tirs à balles réelles et à balles en caoutchouc avec enduits métalliques sur notre peuple à Jérusalem et dans toute la Cisjordanie et la chasse aux symboles de notre peuple et des personnalités de la direction et à ses représentants sous toutes les formes de persécution et d’agression.

Deuxièmement, nous sommes avec notre collègue Khalida Jarrar dans le rejet de cet ordre des forces sionistes, et nous nous réservons le droit de pratiquer toutes les formes d’action et de résistance pour rejeter cette action.

Troisièmement, nous serons aux côtés de notre collègue, la membre du Parlement Khalida Jarrar et nous continuerons à porter la bannière de notre nation, de notre peuple, et de nos nationaux et humanitaires, et nous ne seront pas dissuadés ni intimidés par tous les crimes et l’agression de l’ennemi. Nous assurons à notre peuple que nous resterons fidèles au peuple, à ses sacrifices et à notre cause nationale et nous exercerons notre lutte pour réaliser la liberté pour notre peuple, à tout moment et en tous lieux.

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s