Porochenko jette trois bataillons de 800 soldats dans la bataille pour débloquer le chaudron de Debaltsevo et sauver sa peau

LE SAKER FRANCOPHONE

Par Vladislav Shurygin, expert militaire – Le 12 février 2015 – SourceFortRuss

Note de Kristina Rus (Traductrice du russe à l’anglais)

Maintenant, on comprend mieux de quoi parlait Porochenko au téléphone, à Minsk aux premières heures du matin. Il préparait une énorme attaque surprise de dernier recours pour débloquer le chaudron de Debaltsevo dont il maintient qu’il n’existe pas. Il avait espéré arracher la victoire avant la fin de la journée pour pouvoir dire, regardez – j’avais raison, il n’y a pas chaudron! Mais toutes ces vies ukrainiennes ont été sacrifiées en vain…

Mes amis, en résumé la situation est la suivante: de l’aube jusqu’à près de 17 heures il y a eu des combats intenses pour prendre Logvinovo. Les Ukrainiens ont jeté toutes leurs réserves en hommes pour tenter une percée – pas moins de trois bataillons tactiques comptant jusqu’à huit cents personnes, soutenus par au moins quarante chars. Selon la milice, des bataillons frais, bien armés et bien formés sont arrivés sur le front.

Bien qu’ils aient été obligés de progresser en terrain découvert, sous les tirs croisés de la milice qui tient les hauteurs, ils ont avancé rapidement avec une détermination exceptionnelle, sans se préoccuper des pertes, en utilisant habilement les replis du terrain tout en maintenant l’ordre de bataille.

Selon les services secrets, il s’agissait de bataillons de choc que le commandement ukrainien gardait en réserve pour une offensive décisive. Ces bataillons ont effectué un cycle complet d’entraînement sous la direction d’instructeurs américains et polonais à la base de Yavorovsky et ont récemment été secrètement transférés dans la zone de l’ATO [Opération anti-terroriste, NdT].

Mais, en dépit de la surprise et de la puissance de l’attaque, les sections d’assaut ukrainiennes n’ont pas réussi à percer la défense de la milice. A cause des énormes pertes subies pendant leur progression et leur déploiement, les attaquants n’ont pas réussi à entrer dans Logvinovo, et le premier assaut a calé à proximité du village. Leurs deux derniers chars ont brûlé à quelques centaines de mètres des positions de la milice.

L’artillerie ennemie a cependant aussi causé de lourdes pertes aux défenseurs du village. Le deuxième assaut a été repoussé par une contre-attaque de la milice, dont les tanks envoyés au village ont immédiatement rejoint la bataille pour stopper la progression de l’ennemi.

Les lourdes pertes subies par l’infanterie ukrainienne en terrain découvert l’ont forcée à finalement battre en retraite, et ensuite la lutte s’est transformée en un duel d’artillerie. En même temps qu’elles attaquaient Logvinovo, les divisions ukrainiennes ont essayé d’attaquer les positions de la milice dans la région de l’aéroport de Donetsk sous Chernukhino, Redkodub et les hauteurs stratégiques.

Il est évident que le haut commandement des forces armées ukrainiennes a reçu l’ordre strict d’inverser à tout prix la tendance et de remporter des victoires tactiques décisives au cours des deux jours qui les séparent du cessez-le-feu, pour sortir victorieux de cette étape du conflit.

Le fait est que la libération des troupes ukrainiennes encerclées à Debaltsevo est devenu une question d’honneur pour le président de l’Ukraine, Petro Porochenko, qui a annoncé au monde entier qu’il n’y avait aucun chaudron. Il est donc clair que pendant les deux jours qui viennent, le commandement ukrainien, pour prouver que Porochenko a raison, jettera, sans tenir compte des pertes, toutes ses forces disponibles dans la bataille. Une bataille qui deviendra, en quelque sorte, le Verdun de cette guerre en termes de gravité et de pertes ponctuelles, ce qui décidera de l’avenir du commandement ukrainien.

En même temps que des informations sur la progression des troupes ukrainiennes vers le chaudron de Debaltsevo, une information a été diffusée sur un certain nombre de forums ukrainiens, avant d’être retirée par les administrateurs, sur une nuit noire, que le commandement ukrainien préparerait à la population rebelle de Donbass en guise d’adieu.

Selon cette information, dans les dernières heures de la guerre, juste avant le cessez-le-feu, l’artillerie ukrainienne aurait l’intention d’opérer les frappes les plus massives de toute la guerre sur les villes et les villages des Républiques de Donetsk et de Lougansk. Comme on a pu le lire sur l’un des forums: Partir, en claquant la porte si fort que le vacarme résonnera pour toujours dans chacune des familles séparatistes, dans chacune de leurs maisons!

Ces frappes cyniques des nazis ukrainiens pourraient faire des centaines de victimes…

Kristina Rus: Il était d’autant moins nécessaire d’envoyer tous ces soldats ukrainiens à la mort que les séparatistes avaient déjà proposé de négocier l’ouverture d’un corridor vert pour laisser sortir en toute sécurité ceux qui étaient coincés dans le chaudron. Cette offre a été réitérée à Minsk, mais sauver la vie des soldats ukrainiens n’est pas considéré comme une victoire par Porochenko …

Traduit par Dominique, relu par jj pour le Saker Francophone

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s