REFERENDUM DU 5 JUILLET EN GRECE

Quel que soit le résultat du vote, sa présentation médiatique a toutes les chances de donner lui à de grandes envolées politiques et journalistiques sur la démocratie, la dignité, l’Europe …

Pour mieux éclairer le choix des électeurs grecs qui ne se fera pas simplement sur ces grands mots car il est question concrètement de niveau de (sur)vie, de chômage, de soins, d’éducation et de rapports de classe …nous mettons en circulation la traduction du texte de la PAME, courant syndical de classe en Grèce.

=======================================================================================

Athènes, le 30 juin 2015

La position de classe du mouvement syndical de la Grèce (PAME) face au référendum

Chers camarades,

Nous vous faisons parvenir 13 des deux propositions de mesures anti travailleurs et anti populaires, préparées d’une part par l’Union européenne-FMI-BCE, d’autre part par le Gouvernement grec de SYRIZA.

Lors du référendum du 5 juillet, le gouvernement grec appelle la population à rejeter uniquement le mémorandum de l’EU-FMI-BCE. De cette façon, le gouvernement de SYRIZA veut promouvoir la proposition de ses propres travailleurs anti, d’être accepté par la population comme une alternative.

Le mouvement syndical de classe de la Grèce, PAME, rejette ces deux options

Nous appelons la classe ouvrière à réclamer ses droits. Nous ne rejetons pas seulement un mémorandum, pour en accepter un autre. Nous appelons les travailleurs à mettre dans l’urne le bulletin de vote avec leurs exigences et pas les bulletins du gouvernement SYRIZA.

Comparez les deux propositions

Le mémorandum UE-FMI-BCE :

1. âge de la retraite à 67 pour tous les travailleurs, imposée par 2022

2. augmentation des cotisations des retraités pour soins de santé (qui seront prises sur leur pension) de 4 à 6 %

3. augmentation des cotisations des salariés actifs pour les soins de santé (qui seront prises sur leur salaire) de 4 à 5 % même POSITION du gouvernement SYRIZA-ANEL

4. coupes dans le Budget de l’Etat pour les retraites : 0,5 % du PIB en 2015, 1 % du PIB pour2016 * la même POSITION

5. pénalité pour préretraite relevée de 10 % – même POSITION

6. réduction du « Coût du travail » dans le secteur Public à partir du 01/01/2016 – même POSITION

7. continuer l’imposition de la soi-disant « taxe de solidarité » – même POSITION

8. salaire Minimum qui sera formé conformément aux règles du mémorandum – même POSITION

9. continuer de perception de la taxe « immobilière unifiée »-ENFIA jusqu’en 2016 – même POSITION

10. augmenter les revenus de la TVA pour atteindre 1 % du PIB

11.TVA à 23 % pour les aliments en conserve et emballés, 13 % pour les aliments de base, électricité et les Hôtels, 6 % pour les médicaments, les livres, 23 % pour tout le reste- même POSITION

12.fiscalité des armateurs à imposer

13. privatisations des Ports, aéroports, des infrastructures et des propriétés publiques – même POSITION

Le mémorandum de SYRIZA

1. âge de la retraite à 67 pour tous les travailleurs, institué en 2025

2. relèvement de la cotisation des retraités pour soins de santé (qui seront prises de leur pension) de 4 à 5 %

3. augmentation des cotisations des salariés pour les soins de santé (qui seront prises sur leur salaire) de 4 à 5 % même POSITION

4. coupes dans le Budget de l’Etat pour les retraites : 0,5 % du PIB en 2015, 1 % du PIB pour

2016 même POSITION

5. pénalité pour préretraite relevée de 10 % même POSITION

6. réduction du « Coût du travail » dans le secteur Public à partir du 01/01/2016 même POSITION

7. continuer l’imposition de la soi-disant « taxe de solidarité » même POSITION

8. salaire Minimum qui sera formé conformément aux règles du mémorandum même POSITION

9. continuer de perception de la taxe « immobilière unifiée »-ENFIA jusqu’en 2016 même POSITION

10. augmenter les revenus de l’Etat par le biais de TVA à 0,93 % du PIB

11. TVA à 23 % pour les aliments en conserve et emballés, 13 % pour les aliments de base, électricité et Hôtels, 6 % pour les médicaments, les livres, 23 % pour tout le reste même POSITION

12. fiscalité des armateurs à imposer

13. privatisations des Ports, aéroports, des infrastructures et des propriétés publiques même POSITION

NON au référendum se traduira par Oui au mémorandum de SYRIZA

Nous rejetons les deux options !

La classe ouvrière doit relancer ses propres exigences !

Nous votons avec nos propres exigences !

Pas avec les bulletins de vote établis par les forces politiques pro-UE !

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s