La Corée du Nord conteste la base juridique des dernières résolutions de sanctions de l’ONU

Prépublication du BIP

RPDC

La Corée du Nord conteste la base juridique

des dernières résolutions de sanctions de l’ONU

par Stephen GOWANS

La RPDC (Corée du Nord) a demandé au Secrétaire général de l’ONU d’expliquer les motifs légaux sur la base desquels le Conseil de sécurité a adopté une résolution de sanction à son encontre, dénonçant le récent lancement de satellite et l’essai nucléaire comme constituant une «menace pour la paix et la sécurité internationale».

Le 23 mai 2016, le représentant permanent de la RPDC à l’ONU,   Pak Kil-yon dans une lettre adressée au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon a posé les questions formulées à la lumière des conclusions de la RPDC que nulle part «dans les lois internationales connexes, y compris la Charte des Nations Unies, les résolutions de l’Assemblée générale de l’ONU, le Traité d’interdiction complète des essais, le Traité de non-prolifération nucléaire, ou le traité sur l’espace extra-atmosphérique» les essais nucléaires ou les lancements de satellites sont considérés comme des «menace pour la paix et la sécurité internationale».

Pak a demandé au Secrétaire général de l’ONU de clarifier «le fondement juridique qualifiant les essais nucléaires de la RPDC ainsi que le lancement de satellites et de fusées balistiques comme une «menace pour la paix et la sécurité internationale». Il a demandé aussi pourquoi «le Conseil de sécurité des Nations Unies… n’avait jamais soulevé d’objections, ni appliqué des sanctions contre les États-Unis et d’autres pays,» qui ont testé des armes nucléaires et font«régulièrement des lancements de satellites et de fusées balistiques,» si effectivement ces activités étaient vraiment considérées comme des menaces à la paix et la sécurité internationales.

La lettre se termine en notant qu’il serait difficile pour quiconque avec un esprit impartial de ne pas tirer la conclusion que «le Conseil de sécurité de l’ONU a dépassé (ses) pouvoirs,» et que ceux de ses membres qui ont eux-mêmes lancé des satellites et testé des armes nucléaires ont«commis un acte de deux poids deux mesures.»

En effet, les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU concernant les essais nucléaires et les lancements de satellite par la Corée du Nord peuvent et devraient être, dénoncés comme de«l’orientalisme nucléaire» (l’idée colonialiste raciste que les armes nucléaires sont les plus dangereuses quand elles sont entre les mains de dirigeants du Tiers-Monde) et une tentative d’imposer un «apartheid nucléaire» (limitant les moyens d’auto-défense par la dissuasion nucléaire à une petite élite de nations, qui peuvent ensuite utiliser leur position privilégiée en tant que détenteurs des armes les plus redoutables du monde pour menacer la sécurité, l’indépendance et de la souveraineté des États non nucléaires. Cela, les États-Unis l’ont fait à d’innombrables occasions, et ce faisant, créé une logique structurelle qui a contraint la RPDC de développer une force de dissuasion nucléaire.)

 

26, mai 2016

—————————————

[https://gowans.wordpress.com/2016/05/26/north-korea-challenges-legal-basis-for-latest-un-sanctions-resolution/]

[Traduction Alexandre MOUMBARIS

Relu par Marie-José MOUMBARIS]

 

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s